Des mails en HTML (et pourquoi ils ne faut pas les utiliser)

Le format HTML est plus lourd

Un mail au format html contient plus de caractères e est donc bien plus volumineux. De plus, de nombreux clients mails rajoutent des images inutiles (smileys et autres gifs animés) alourdissant d’autant plus le message.
Le html peut également contenir un appel JavaScript pouvant potentiellement mettre en danger le récipiendaire.

Le format HTML n’est pas facilement lisible par un être humain

Bien que lisible par la plus part des informaticiens, lire un texte formaté en HTML requiert plus d’effort que de lire un texte simple. De plus, de nombreux clients mails se contentent de remplacer les sauts de lignes par “<br />” et non par “<br />\n”, ce qui ne facilite pas la lecture.

Les RFC relatives au mail

Celles-ci prévoient un mécanisme pour ceux désirant envoyer du contenu au format HTML. Dans ce cas, il faut utiliser le type MutliPart Message, permettant de séparer le mail en deux parties : l’une contenant le message au format texte et l’autre, contenant le message au format HTML. Ainsi, vous n’imposez pas de format de lecture à votre destinataire.

Pour conclure

L’utilisation d’un bon client mail bien configuré est indispensable si vous ne désirez pas vous faire insulter, ni haïr, ni ignorer dans vos échanges électroniques.

Tagcloud
Ubuntu automontage kernel authentification orgcamp NetworkManager Internet identification PSL Science-Fiction JDLL postfix Opinions Gentoo Éducation Iptables OSM rubber sympa GNU-Linux Educ Libre PlanetUbuntuFr PlanetUbuntu nfs UbuntuFr Mathématiques auto hébergement Python compilation dovecot Mozilla Mandriva Emacs Perso eCryptfs April Drupal beamer automatisation shell DNS Voile Mutt orgmode Société LDAP Réflexions SNCF configuration Épinay redmine sqlite php CAPES Spam OpenVPN CPL dotclear ISN vélo mail installation OpenSSL GCC X.org sudo ArchLinux fail vserver IPv6 Debian Coups de gueule LaTeX Admin Sys Free Parinux RaspberryPi Vie numérique Essai sieve gpg vim fun Randonnée SPF OpenStack Informatique Coup de gueule Lectures Paris Web imap RATP Technique CLI code KDE roundcube Munin