Dans la série astuce

Tout frétillant, tu regardes l’annonce de la sortie de la dernière release de ton WM préféré. Néanmoins tu veux le tester rapidos avant de découvrir que c’est pleins de bugs et à peine utilisable.

La première solution est d’utiliser un liveCD soit en rebootant la machine, soit en utilisant les capacités de virtualisation. Malheureusement tu n’as pas de chance, tu ne peux pas éteindre ton poste et qemu mets deux heures avant de se lancer !! Tu te dis que tout est perdu et qu’il te faudra attendre des retours d’utilisateurs.

Eh non, il existe une solution élégante qui consiste à utiliser les capacités de client/serveur de X : xinit /usr/kde/3.5/bin/startkde -- /usr/bin/Xnest :1

Bien sur, tu peux te servir de cette astuce pour forwarder un bureau complet, ou pour faire des choses encore plus puissante, en utilisant la connectivité de X ! Pour cela, je te renvoie à X(7) et xinit(1)

Tagcloud
Ubuntu automontage kernel authentification orgcamp NetworkManager Internet identification PSL Science-Fiction JDLL postfix Opinions Gentoo Éducation Iptables OSM rubber sympa GNU-Linux Educ Libre PlanetUbuntuFr PlanetUbuntu nfs UbuntuFr Mathématiques auto hébergement Python compilation dovecot Mozilla Mandriva Emacs Perso eCryptfs April Drupal beamer automatisation shell DNS Voile Mutt orgmode Société LDAP Réflexions SNCF configuration Épinay redmine sqlite php CAPES Spam OpenVPN CPL dotclear ISN vélo mail installation OpenSSL GCC X.org sudo ArchLinux fail vserver IPv6 Debian Coups de gueule LaTeX Admin Sys Free Parinux RaspberryPi Vie numérique Essai sieve gpg vim fun Randonnée SPF OpenStack Informatique Coup de gueule Lectures Paris Web imap RATP Technique CLI code KDE roundcube Munin