En apprenant un peu par hasard que les nouveaux lauréats à un concours de recrutement de l’Éducation Nationale doivent être titulaire du Certificat Informatique et Internet niveau 2, je suis arrivé sur cette page dont certaines dispositions m’ont laissé plus que plus que perplexe. on y apprends entre autre que la maîtrise d’une langue vivante est obligatoire et qu’il faut avoir le niveau B2. Sortons un peu du jargon administratif, pour s’apercevoir qu’un score raisonnable au TOEFL ou au TOIC suffit.

En ce qui concerne le C2i (référentiel), dont le référentiel est ici, celui se apporte plus à des comportements humains relevant de la pédagogie et du bon sens que de l’éducation a proprement parler. À l’exception du domaine B1, celui-ci ne cherche qu’à légitimer au forceps l’utilisation des TICE (le mot est pompeux, novlangu-esque à souhait) dans l’éducation. Cette entrée des TICE se fait sous l’impulsion de puissants lobbies, plus désireux d’embrigader les jeunes têtes dans des usages de l’informatique que de participer à des vrais efforts de partage de l’information et du savoir.

En effet, n’importe quel internaute contribuant à Wikipedia, n’importe quel hacker rapportant des bugs, de préférence avec des patchs n’aura aucune diffuculté à s’intégrer à ce type d’environnement.

Pour conclure, on constate que deux catégories de postulants sont exclues de ses dispositions, il s’agit des pères ou mères de plus de 3 enfants et des sportifs de haut niveau.