L’atelier de samedi s’est très bien passé, les routeurs ont été libérés. Dans un certain sens, la méthode employée était, du moins pour les netgear d’une étonnante simplicité : il suffisait d’envoyer un fichier, via tftp ou via l’interface web d’origine.